Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Visite surréaliste au Musée Dali de Figueras!

"Je suis FOU du chocolat Lanvin!"

De fines moustaches noires qui s'agitent dans tous les sens, de grands yeux noirs exorbités dans lesquels on peut discerner une lueur de folie, vous aurez compris que je vais parler de cet artiste absolument majeur et incontournable du 20ème siècle, à savoir...

Salvador Dali!

Suite de notre périple dans le sud en février dernier! Après le Pont du Gard et Saint-Guilhem-le-Désert, on a décidé de pousser une pointe jusqu'à la frontière espagnole. A Figueras, plus précisément, pour visiter le cultissime théâtre-musée Dali, sur lequel l'artiste catalan a  exclusivement travaillé pendant plusieurs années à la fin de carrière, avant son inauguration en 1974. J'y avais déjà été avec mes parents quand j'étais ado, il me restait quelques souvenirs, mais pas grand-chose... J'étais donc très contente d'y retourner et redécouvrir ce monstre sacré de l'art surréaliste!

Après un arrêt au Perthus pour manger et faire quelques emplettes (on ne peut pas passer au Perthus sans faire de shopping, hi hi!), on est arrivés à notre hôtel de Figueras en début d'après-midi. Après avoir posé nos affaires dans notre chambre, on est directement ressortis et avons marché environ 10 minutes jusqu'au musée, sous une météo très capricieuse...

Le théâtre-musée Dali de Figueras...
Le théâtre-musée Dali de Figueras...

Le théâtre-musée Dali de Figueras...

Comment résumer cet artiste si provocateur et excentrique ainsi que son oeuvre en quelques mots? Impossible car on pourrait littéralement écrire des livres et des livres entiers sur Dali: sa naissance en 1904 au sein d'une famille aisée de Figueras, son rapport extrêmement conflictuel avec son père, ses études de Beaux-Arts à Madrid, sa rencontre avec Gala en 1929 qui quittera son mari de l'époque (le poète Paul Eluard) pour lui, son rapprochement du mouvement surréaliste parisien qu'il ne quittera plus jusqu'à la fin de sa vie, sa mort en 1989 (toujours à Figueras) après une carrière prolifique et hors du commun...

Après l'achat de nos tickets d'entrée, on a commencé la visite et on est vite arrivés dans la cour intérieure du musée avec son fameux "Taxi Pluvieux" trônant en son milieu, un taxi dont l'intérieur est équipé d'un système d'arrosage... Puis nous sommes arrivés dans un immense hall lumineux, dont le plafond était une grande coupole en verre, dans lequel on peut voir certaines oeuvres majeures, dont le monumental "Labyrinthe"... C'était grandiose et je me sentais vraiment impressionnée par tout ce que je voyais: tout était étrange et beau. J'avais l'impression d'être entrée dans un univers complètement onirique , tout droit sorti du subconscient de cet artiste d'exception à l'imagination, disons, très débordante!

La cour intérieure du théâtre-musée Dali...
La cour intérieure du théâtre-musée Dali...
La cour intérieure du théâtre-musée Dali...
La cour intérieure du théâtre-musée Dali...
La cour intérieure du théâtre-musée Dali...
La cour intérieure du théâtre-musée Dali...

La cour intérieure du théâtre-musée Dali...

Le grand hall lumineux du théâtre-musée Dali. Ci-dessus, le fameux "Labyrinthe" de Dali...
Le grand hall lumineux du théâtre-musée Dali. Ci-dessus, le fameux "Labyrinthe" de Dali...
Le grand hall lumineux du théâtre-musée Dali. Ci-dessus, le fameux "Labyrinthe" de Dali...
Le grand hall lumineux du théâtre-musée Dali. Ci-dessus, le fameux "Labyrinthe" de Dali...
Le grand hall lumineux du théâtre-musée Dali. Ci-dessus, le fameux "Labyrinthe" de Dali...
Le grand hall lumineux du théâtre-musée Dali. Ci-dessus, le fameux "Labyrinthe" de Dali...
Le grand hall lumineux du théâtre-musée Dali. Ci-dessus, le fameux "Labyrinthe" de Dali...

Le grand hall lumineux du théâtre-musée Dali. Ci-dessus, le fameux "Labyrinthe" de Dali...

Ensuite, nous sommes allés voir la partie du musée consacrée au travail d'orfèvre de Dali. Ben oui car Dali n'était pas seulement un peintre de génie, mais aussi un sculpteur, un joaillier, un cinéaste, un romancier, un orfèvre, etc... C'était un touche-à-tout, il était d'une curiosité insatiable et avait besoin d'expérimenter et expérimenter toujours...

Regardez-moi la splendeur de ces pièces d'orfèvrerie et bijoux, j'étais en admiration totale, j'aurais aimé pouvoir en ramener une chez moi lol!
Regardez-moi la splendeur de ces pièces d'orfèvrerie et bijoux, j'étais en admiration totale, j'aurais aimé pouvoir en ramener une chez moi lol!
Regardez-moi la splendeur de ces pièces d'orfèvrerie et bijoux, j'étais en admiration totale, j'aurais aimé pouvoir en ramener une chez moi lol!
Regardez-moi la splendeur de ces pièces d'orfèvrerie et bijoux, j'étais en admiration totale, j'aurais aimé pouvoir en ramener une chez moi lol!
Regardez-moi la splendeur de ces pièces d'orfèvrerie et bijoux, j'étais en admiration totale, j'aurais aimé pouvoir en ramener une chez moi lol!
Regardez-moi la splendeur de ces pièces d'orfèvrerie et bijoux, j'étais en admiration totale, j'aurais aimé pouvoir en ramener une chez moi lol!
Regardez-moi la splendeur de ces pièces d'orfèvrerie et bijoux, j'étais en admiration totale, j'aurais aimé pouvoir en ramener une chez moi lol!

Regardez-moi la splendeur de ces pièces d'orfèvrerie et bijoux, j'étais en admiration totale, j'aurais aimé pouvoir en ramener une chez moi lol!

Après ça, on a continué notre visite et avons vu énormément de choses, notamment beaucoup des oeuvres emblématiques de Dali, comme la salle Mae West. Vu du bon angle, le mobilier de cette salle représente le visage de cette célèbre actrice et chanteuse américaine, qui fut un sex-symbol pendant l'entre deux-guerres. Le canapé rouge représente sa bouche, la cheminée représente son nez et les deux tableaux de part et d'autre de la cheminée, ses yeux...

 

Mae West (1893-1980)

 

La salle Mae West. Dans cette salle, il faut monter sur une estrade et, à travers une loupe grossissante se trouvant entre les pattes d'un dromadaire (voir l'une des photos ci-dessus), on voit le mobilier se transformer en visage, celui de la chanteuse et comédienne Mae West
La salle Mae West. Dans cette salle, il faut monter sur une estrade et, à travers une loupe grossissante se trouvant entre les pattes d'un dromadaire (voir l'une des photos ci-dessus), on voit le mobilier se transformer en visage, celui de la chanteuse et comédienne Mae West
La salle Mae West. Dans cette salle, il faut monter sur une estrade et, à travers une loupe grossissante se trouvant entre les pattes d'un dromadaire (voir l'une des photos ci-dessus), on voit le mobilier se transformer en visage, celui de la chanteuse et comédienne Mae West
La salle Mae West. Dans cette salle, il faut monter sur une estrade et, à travers une loupe grossissante se trouvant entre les pattes d'un dromadaire (voir l'une des photos ci-dessus), on voit le mobilier se transformer en visage, celui de la chanteuse et comédienne Mae West

La salle Mae West. Dans cette salle, il faut monter sur une estrade et, à travers une loupe grossissante se trouvant entre les pattes d'un dromadaire (voir l'une des photos ci-dessus), on voit le mobilier se transformer en visage, celui de la chanteuse et comédienne Mae West

Mais notre visite était également ponctuée d'autres oeuvres majeures comme son "Autoportrait Mou avec du Lard Grillé" (1941). Cette peinture m'a fait sourire, sacré Dali! On sent souvent dans ses oeuvres une sorte d'auto-dérision, c'est très drôle!

On a également pu voir la fameuse toile "Galatea aux sphères" (1952), qui représente sa femme et muse Gala, sous la forme d'un ensemble de sphères. Il faut savoir qu'à l'époque, Dali était entré dans une période connue sous le nom de mysticisme nucléaire (après les bombardements d'Hiroshima et Nagasaki). Celle-ci faisait la part belle à la physique subatomique, dans laquelle les corpuscules formant le noyau restent en équilibre sans contact entre eux et qui décrit une matière fondamentalement discontinue. Thème qu'on retrouve dans ce tableau avec l'éclatement du visage de Gala en différents éléments en suspension et sans contact les uns avec les autres... Je crois que cette toile est l'une des plus connues de Dali, j'en ai d'ailleurs acheté une représentation sous forme de magnet à la boutique de souvenirs du musée. Ce magnet trône maintenant en bonne place sur notre frigo, dans la cuisine, hi hi!

Ci-dessus, le "buste de femme rétrospectif" (1933). Dali orna cette sculpture féminine de certains de ses symboles les plus représentatifs, comme l'Angélus de Millet, la baguette et les fourmis... Ce buste est l'un de ses objets surréalistes les plus connus.
Ci-dessus, le "buste de femme rétrospectif" (1933). Dali orna cette sculpture féminine de certains de ses symboles les plus représentatifs, comme l'Angélus de Millet, la baguette et les fourmis... Ce buste est l'un de ses objets surréalistes les plus connus.
Ci-dessus, le "buste de femme rétrospectif" (1933). Dali orna cette sculpture féminine de certains de ses symboles les plus représentatifs, comme l'Angélus de Millet, la baguette et les fourmis... Ce buste est l'un de ses objets surréalistes les plus connus.
Ci-dessus, le "buste de femme rétrospectif" (1933). Dali orna cette sculpture féminine de certains de ses symboles les plus représentatifs, comme l'Angélus de Millet, la baguette et les fourmis... Ce buste est l'un de ses objets surréalistes les plus connus.
Ci-dessus, le "buste de femme rétrospectif" (1933). Dali orna cette sculpture féminine de certains de ses symboles les plus représentatifs, comme l'Angélus de Millet, la baguette et les fourmis... Ce buste est l'un de ses objets surréalistes les plus connus.
Ci-dessus, le "buste de femme rétrospectif" (1933). Dali orna cette sculpture féminine de certains de ses symboles les plus représentatifs, comme l'Angélus de Millet, la baguette et les fourmis... Ce buste est l'un de ses objets surréalistes les plus connus.
Ci-dessus, le "buste de femme rétrospectif" (1933). Dali orna cette sculpture féminine de certains de ses symboles les plus représentatifs, comme l'Angélus de Millet, la baguette et les fourmis... Ce buste est l'un de ses objets surréalistes les plus connus.

Ci-dessus, le "buste de femme rétrospectif" (1933). Dali orna cette sculpture féminine de certains de ses symboles les plus représentatifs, comme l'Angélus de Millet, la baguette et les fourmis... Ce buste est l'un de ses objets surréalistes les plus connus.

Aaaahhhh, la célèbre salle du Palais des Vents du musée avec sa fresque grandiose (réalisée en 1972-73) au plafond!!! Je me souviens que lorsque j'étais ado et que j'étais rentrée dans cette salle noire de monde et que j'avais levé les yeux en l'air et que j'avais vu cette peinture absolument remarquable, j'en étais presque tombée à la renverse, tellement c'est incroyable. D'ailleurs, jusqu'à ce que j'y retourne l'an dernier avec Julien, c'était l'un des rares souvenirs qui me restaient du musée en général! Cette oeuvre m'avait profondément marqué.

On peut y voir Dali (avec sa moustache reconnaissable) et ce qui semble être Gala vus de dessous avec la plante de leurs pieds en premier plan. Il se tiennent les mains et montent dans les cieux, jusqu'au firmament où se trouve une structure qui, au vu du nom de l'oeuvre, semble être le Palais des Vents.

Je peux déclarer sans l'ombre d'une hésitation que c'est l'oeuvre de Dali que je préfère, c'est absolument magistral!

La salle du Palais des Vents au théâtre-musée Dali...
La salle du Palais des Vents au théâtre-musée Dali...
La salle du Palais des Vents au théâtre-musée Dali...
La salle du Palais des Vents au théâtre-musée Dali...
La salle du Palais des Vents au théâtre-musée Dali...
La salle du Palais des Vents au théâtre-musée Dali...

La salle du Palais des Vents au théâtre-musée Dali...

Nous avons encore vu énormément d'autres choses, mais ce serait trop long si je vous présentais tout, il faudrait bien plus d'un seul article! Néanmoins, je vais quand même terminer avec une série de photos qui m'ont beaucoup fait rire et qui montrent quel genre de personnage était Dali. Il était excentrique, provocateur et adorait se mettre en scène, d'où la référence à la publicité pour la marque de chocolat Lanvin que j'ai évoqué au début de cet article et qui est passée à la télévision française en 1968 (et que vous pouvez facilement visionner sur Youtube, elle est trop drôle!). 

Il était très intelligent dans le sens où il a compris très rapidement le pouvoir des médias de masse et leur effet d'exagération. Il a donc cultivé et travaillé cette image de fou excentrique, ce qui lui permit de se distinguer de ses contemporains. Chacune de ses apparitions devint un acte de création destiné à attirer l'attention du public.  

Quelques photos de Dali exposées à la fin de la visite du musée...
Quelques photos de Dali exposées à la fin de la visite du musée...
Quelques photos de Dali exposées à la fin de la visite du musée...
Quelques photos de Dali exposées à la fin de la visite du musée...
Quelques photos de Dali exposées à la fin de la visite du musée...
Quelques photos de Dali exposées à la fin de la visite du musée...

Quelques photos de Dali exposées à la fin de la visite du musée...

Voilà pour cette visite du théâtre-musée Dali à Figueras, à la frontière franco-espagnole. Si vous passez dans le coin, je vous recommande à 200% la visite de cet édifice extraordinaire, j'ai adoré. Un chef-d'oeuvre! Et essayez d'y aller en basse saison touristique (comme nous en février), car sinon, vous allez devoir affronter des hordes de touristes, ce qui n'est pas franchement agréable!

La seule chose que j'ai trouvé regrettable lors de notre visite, c'est qu'il y a peu (voire pas) d'explications sur les oeuvres. Habituellement, dans tous les autres musées que j'ai pu visiter, il y a un petit panonceau explicatif à côté de la réalisation. Là, il n'y avait rien d'explicatif. Les panonceaux n'indiquaient que le nom de l'oeuvre et son année, c'est tout. Je trouve que c'est préjudiciable pour les visiteurs qui n'y connaissent pas grand-chose à Dali "himself", et à sa carrière. Car nous ne sommes pas tous des experts en art, après tout, et il m'est déjà arrivé d'aller voir une expo sans vraiment connaître l'artiste, son travail, sa vie et son "background" et de découvrir tout ça sur place... Il est donc important d'avoir un minimum d'explications, à mon avis...

Et vous, avez-vous déjà visité ce musée? Qu'en avez-vous pensé?

A bientôt!

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

kreichaline 06/10/2019 19:09

J'i passé 3 jours près de Rosas pour visiter le triangle dalinien. Le Musée de Dali a été notre première étape et j'ai eu les mêmes impressions que vous. Merci pour ce reportage

Manon 05/05/2019 11:15

très belle article qui ma donnée envie de visité ce musée qui m'a l'air juste grandiose. Merci !

Coccinelle de la Beauté 22/03/2020 18:39

Il est extraordinaire, en effet!