Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bonifacio par la mer!

"Coooo ooooo ooooorsicaaaaaa!!!"

Ce refrain de chanson vous dit quelque chose? Normal! On l'a entendu en boucle l'année dernière dans une publicité pour la compagnie maritime Corsica Linea. Mais au-delà d'une simple musique utilisée dans un spot commercial, il s'agit en fait d'une ballade emblématique de la culture corse, interprétée par le grand Petru Guelfucci en 1991. Cet immense chanteur de l'Ile de Beauté est la figure emblématique du renouveau de la polyphonie corse et sa chanson "Corsica", OMG, me fait littéralement regretter de ne pas être originaire de cette île quand je l'écoute tellement elle est belle, ha ha! Je ne comprends pas les paroles, mais l'air est tellement envoûtant que ça me fait avoir la chair de poule à chaque fois! Franchement, si vous pouvez, n'hésitez-pas à l'écouter sur YouTube, elle mérite d'être écoutée de bout en bout au moins une fois!

BREF! Je vous parle de cette chanson car elle est passée lors de notre virée en bateau à Bonifacio lors du troisième jour de nos vacances sur l'Ile de Beauté. Car oui, les amis, la ville de Bonifacio est splendide, mais il faut AUSSI la découvrir depuis la mer, c'est IN-CON-TOUR-NABLE! Ce jour-là, donc, nous sommes donc retournés aux abords de cette magnifique ville fortifiée (nous y avions été deux jours auparavant pour visiter la citadelle en elle-même et vous pouvez retrouver cette visite ici) et avons pris nos places dans un bateau qui devait nous emmener voir les falaises bonifaciennes, des grottes et des calanques... Ce bateau avait la particularité d'avoir un "fond de verre", ce qui fait qu'on pouvait découvrir la faune et la flore marines. Donc pour la modique somme d'environ 22 euros par personne, nous sommes partis pendant un peu plus d'une heure découvrir Bonifacio par la mer, let's go!!!

Tout d'abord, notre bateau a quitté le port de plaisance et a remonté le fameux "goulet de Bonifacio", long "fjord" d'environ 1600 mètres et large de 200 mètres en moyenne, en direction du large... De somptueux yachts côtoyant d'humbles petits bateaux de pêcheurs étaient amarrés au pied des remparts de la Citadelle, érigés par les Génois. Le ciel était bleu azur, l'eau de mer limpide et le soleil montait doucement à son zénith, c'était le rêve!

Remontée du "goulet de Bonifacio" en direction du large...
Remontée du "goulet de Bonifacio" en direction du large...
Remontée du "goulet de Bonifacio" en direction du large...
Remontée du "goulet de Bonifacio" en direction du large...
Remontée du "goulet de Bonifacio" en direction du large...
Remontée du "goulet de Bonifacio" en direction du large...
Remontée du "goulet de Bonifacio" en direction du large...
Remontée du "goulet de Bonifacio" en direction du large...
Remontée du "goulet de Bonifacio" en direction du large...
Remontée du "goulet de Bonifacio" en direction du large...
Remontée du "goulet de Bonifacio" en direction du large...
Remontée du "goulet de Bonifacio" en direction du large...
Remontée du "goulet de Bonifacio" en direction du large...

Remontée du "goulet de Bonifacio" en direction du large...

Enfin, nous sommes arrivés à l'embouchure de ce long chenal donnant sur le large, sous la silhouette protectrice du phare de la Madonetta. Ce phare rouge et blanc a été allumé pour la première fois le 15 août 1854 et a une portée de 13 kilomètres. Il tient son nom de la petite Madone (statue de la Vierge) qui est installée dans une niche construite dans un des murs du phare.

Au sujet de la Madonetta existe le dicton suivant:

"Passaiu a Madoneta, adiu a zuvinetta!"

Ce qui signifie, en langue corse: "Une fois franchie la Madonetta, adieu la jeune fille!". En effet, passés le phare, les marins ou pêcheurs n'étaient pas sûrs de retrouver leur bien-aimée, exposés qu'ils étaient à tous les dangers de la mer!

Ensuite, nous avons mis le cap sur la grotte dite "de Napoléon" et qui tire son nom de la forme de son entrée, qui rappelle celle du bicorne de l'empereur...

Le phare de la Madonetta et la "grotte de Napoléon", impressionnante avec ses nombreux stalactites...
Le phare de la Madonetta et la "grotte de Napoléon", impressionnante avec ses nombreux stalactites...
Le phare de la Madonetta et la "grotte de Napoléon", impressionnante avec ses nombreux stalactites...
Le phare de la Madonetta et la "grotte de Napoléon", impressionnante avec ses nombreux stalactites...
Le phare de la Madonetta et la "grotte de Napoléon", impressionnante avec ses nombreux stalactites...
Le phare de la Madonetta et la "grotte de Napoléon", impressionnante avec ses nombreux stalactites...

Le phare de la Madonetta et la "grotte de Napoléon", impressionnante avec ses nombreux stalactites...

Après ça, nous nous sommes dirigés vers les falaises se situant juste en dessous de la ville de Bonifacio en elle-même. Mais avant d'y parvenir, on a passé le fameux Gouvernail de la Corse, surnom donné à ce rocher par les pêcheurs bonifaciens en raisons de sa forme. Si vous scrutez bien la photo, vous pourrez voir dans l'ouverture, juste au-dessus du rocher, un blockhaus construit dans la roche pendant la Seconde Guerre Mondiale. Le passage souterrain qui y mène, constitué de 168 marches, a lui été taillé vers 1880. Nous n'avons pas eu le temps d'emprunter ce passage, mais comme je pense que nous retournerons un jour à Bonifacio (on a A-DO-RE la Corse, comme vous le savez!), nous visiterons ce "Gouvernail" rocheux comme il se doit!

Evidemment, nous sommes vites arrivés au pied des falaises bonifaciennes, avec les maisons de la citadelle en hauteur, littéralement au bord du vide! Impressionnant! Puis, nous avons contourné le "Grain de Sable", gros bloc calcaire à la base un peu rétrécie, détaché de la falaise. Le voici d'ailleurs sur une photo que j'avais prise deux jours auparavant, mais depuis les hauteurs de la Citadelle...

                                                                        Le Grain de Sable...

Ce rocher est un emblème de la ville la plus méridionale de France. On le voit partout sur les cartes postales de la ville! Il est le fruit d'une lente érosion du calcaire des falaises, à cause du vent et de l'assaut des vagues de la mer. Donc, nous avons pu l'approcher de très près avec le bateau et c'était vraiment chouette!  

Le Gouvernail de la Corse...

Le Gouvernail de la Corse...

Les célèbres falaises de Bonifacio et le "Grain de Sable"!
Les célèbres falaises de Bonifacio et le "Grain de Sable"!
Les célèbres falaises de Bonifacio et le "Grain de Sable"!
Les célèbres falaises de Bonifacio et le "Grain de Sable"!
Les célèbres falaises de Bonifacio et le "Grain de Sable"!
Les célèbres falaises de Bonifacio et le "Grain de Sable"!
Les célèbres falaises de Bonifacio et le "Grain de Sable"!
Les célèbres falaises de Bonifacio et le "Grain de Sable"!
Les célèbres falaises de Bonifacio et le "Grain de Sable"!
Les célèbres falaises de Bonifacio et le "Grain de Sable"!

Les célèbres falaises de Bonifacio et le "Grain de Sable"!

Ensuite, on a mis le cap sur deux calanques, celle de Fazzio et celle de... Paraguan!!! Oui, oui, celle où nous étions le jour précédent! Et du bateau, on a même pu voir la petite crique déserte dans laquelle nous avons pu nous baigner tranquillement, seuls au monde! Vous pouvez d'ailleurs retrouver le récit de notre petite randonnée pour parvenir à cette crique ici...

La jolie calanque de Fazzio, où des contrebandiers ont opéré pendant des centaines d'années, à l'abri des regards... On y accède par un petit chenal bordé de falaises calcaires absolument spectaculaires!
La jolie calanque de Fazzio, où des contrebandiers ont opéré pendant des centaines d'années, à l'abri des regards... On y accède par un petit chenal bordé de falaises calcaires absolument spectaculaires!
La jolie calanque de Fazzio, où des contrebandiers ont opéré pendant des centaines d'années, à l'abri des regards... On y accède par un petit chenal bordé de falaises calcaires absolument spectaculaires!
La jolie calanque de Fazzio, où des contrebandiers ont opéré pendant des centaines d'années, à l'abri des regards... On y accède par un petit chenal bordé de falaises calcaires absolument spectaculaires!
La jolie calanque de Fazzio, où des contrebandiers ont opéré pendant des centaines d'années, à l'abri des regards... On y accède par un petit chenal bordé de falaises calcaires absolument spectaculaires!
La jolie calanque de Fazzio, où des contrebandiers ont opéré pendant des centaines d'années, à l'abri des regards... On y accède par un petit chenal bordé de falaises calcaires absolument spectaculaires!

La jolie calanque de Fazzio, où des contrebandiers ont opéré pendant des centaines d'années, à l'abri des regards... On y accède par un petit chenal bordé de falaises calcaires absolument spectaculaires!

La calanque de Paraguan! Sur les deux photos ci-dessus, la petite crique déserte et isolée dans laquelle nous nous étions baignés le jour précédent! Cela m'a vraiment fait chaud au coeur de revoir cet endroit où on avait passé de si bons moments de détente, avec mon chéri!
La calanque de Paraguan! Sur les deux photos ci-dessus, la petite crique déserte et isolée dans laquelle nous nous étions baignés le jour précédent! Cela m'a vraiment fait chaud au coeur de revoir cet endroit où on avait passé de si bons moments de détente, avec mon chéri!
La calanque de Paraguan! Sur les deux photos ci-dessus, la petite crique déserte et isolée dans laquelle nous nous étions baignés le jour précédent! Cela m'a vraiment fait chaud au coeur de revoir cet endroit où on avait passé de si bons moments de détente, avec mon chéri!
La calanque de Paraguan! Sur les deux photos ci-dessus, la petite crique déserte et isolée dans laquelle nous nous étions baignés le jour précédent! Cela m'a vraiment fait chaud au coeur de revoir cet endroit où on avait passé de si bons moments de détente, avec mon chéri!

La calanque de Paraguan! Sur les deux photos ci-dessus, la petite crique déserte et isolée dans laquelle nous nous étions baignés le jour précédent! Cela m'a vraiment fait chaud au coeur de revoir cet endroit où on avait passé de si bons moments de détente, avec mon chéri!

Après ces deux calanques, Hervé, l'un des deux guides accompagnateurs nous a invité à nous approcher des fonds en verre du bateau pour observer les fonds marins, ainsi que la faune marine. Je ne me souviens plus du tout ce qu'il nous a expliqué (hi hi!), mais je me souviens que j'avais trouvé ça très intéressant!

Je tiens d'ailleurs à remercier Hervé, donc, mais aussi son jeune (et très mignon!) collègue Léo pour la sortie!!! Ils nous ont expliqué les choses avec beaucoup d'humour et ont rendu cette visite autant informative que détendue!

Merci à Hervé (qui parle dans le micro) et Léo (qui tient la barre) sur la photo ci-dessus, ainsi qu'à la société SPMB (Société des Promenades en Mer de Bonifacio) pour cette très belle sortie!
Merci à Hervé (qui parle dans le micro) et Léo (qui tient la barre) sur la photo ci-dessus, ainsi qu'à la société SPMB (Société des Promenades en Mer de Bonifacio) pour cette très belle sortie!
Merci à Hervé (qui parle dans le micro) et Léo (qui tient la barre) sur la photo ci-dessus, ainsi qu'à la société SPMB (Société des Promenades en Mer de Bonifacio) pour cette très belle sortie!
Merci à Hervé (qui parle dans le micro) et Léo (qui tient la barre) sur la photo ci-dessus, ainsi qu'à la société SPMB (Société des Promenades en Mer de Bonifacio) pour cette très belle sortie!
Merci à Hervé (qui parle dans le micro) et Léo (qui tient la barre) sur la photo ci-dessus, ainsi qu'à la société SPMB (Société des Promenades en Mer de Bonifacio) pour cette très belle sortie!
Merci à Hervé (qui parle dans le micro) et Léo (qui tient la barre) sur la photo ci-dessus, ainsi qu'à la société SPMB (Société des Promenades en Mer de Bonifacio) pour cette très belle sortie!

Merci à Hervé (qui parle dans le micro) et Léo (qui tient la barre) sur la photo ci-dessus, ainsi qu'à la société SPMB (Société des Promenades en Mer de Bonifacio) pour cette très belle sortie!

Et enfin, pour notre dernier arrêt avant le retour au port de Bonifacio, on est allés voir la Grotte marine du Dragon ("Sdragonato"), uniquement accessible par bateau. Quand on y accède, on ne peut s'empêcher de lever les yeux car il y a une ouverture en hauteur qui laisse passer les rayons du soleil. Et il paraît que lorsqu'on est juste en-dessous de l'ouverture, on peut constater que celle-ci à la forme de l'Ile de Beauté. Malheureusement, notre bateau n'a pas pu se mettre juste en-dessous de ce large trou béant (embouteillage avec beaucoup d'autres bateaux de plaisance), donc je n'ai pas pu vérifier sa forme... Néanmoins, je peux vous assurer que cette grotte était SPECTACULAIRE et magnifique! Elle mérite vraiment d'être vue au moins une fois dans sa vie! Les rayons de soleil qui éclairent les hautes parois de calcaire blanc, tout ça dans une semi-obscurité et naviguant sur de belles eaux turquoises... Un must-see si vous passez par Bonifacio!

Bonifacio par la mer!
Bonifacio par la mer!
Bonifacio par la mer!
Bonifacio par la mer!
Bonifacio par la mer!
Bonifacio par la mer!
Bonifacio par la mer!

Après ce dernier arrêt qui a clôturé cette visite d'un peu plus d'une heure en toute beauté (cette grotte était le "bouquet final" de cette sortie!), nous sommes rentrés à Bonifacio.

Cette visite est probablement l'une des choses que j'ai préféré faire lors de notre séjour en Corse (avec l'Escalier du Roy d'Aragon, toujours à Bonifacio!), je pense que c'est absolument incontournable de faire ce tour en bateau quand vous êtes dans le coin! Bref, après ça, on est allés "buller" toute l'après-midi sur une plage située à une vingtaine de kilomètres de là: la plage de la Rondinara, qui est considérée comme la plus belle plage de France dans beaucoup de guides de voyage! Et bien, vous savez quoi? Je ne l'ai pas du tout aimée: remplie de monde, c'est la plage touristique par excellence, aucun charme. J'ai, et de loin, préféré celle de Campomoro (qu'on a fait le lendemain): un peu plus cachée, elle était bien plus jolie que celle de la Rondinara! Rien à voir! Je vais même aller jusqu'à dire que la plage de Campomoro est la plus belle plage que j'ai vu DE TOUTE MA VIE! Mais je vous en parlerai plus la semaine prochaine, dans mon article sur notre virée à Sartène, un très joli vieux village ancienne perchée sur une colline...

A très bientôt!!!

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Charlène Jiho 29/04/2018 11:33

J'ai adoré découvrir cette ville il y a quelques mois ! C'est superbe !

coccinelle-de-la-beaute 29/04/2018 19:00

Oui, Bonifacio est une pure merveille, j'étais littéralement enchantée lorsque je l'ai découverte!