Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Escapade romantique dans le nord de la Loire!

Il était une fois un château de contes de fées se dressant fièrement au coeur d'un pays de vertes prairies et de belles forêts giboyeuses... Les châtelains, originaires de contrées très lointaines, y reçoivent visiteurs de passage pour le gîte et le couvert. Au centre d'un vaste parc boisé de huit hectares, cette grande demeure émerveille par ses façades blanches aux tours romantiques... L'intérieur n'est pas en reste avec des chambres, salons, etc... au décor ancien (très 19ème siècle), agencées et ornées avec goût et raffinement. Meubles d'époque, dorures, vieux parquets lambrissés, grands lustres à l'ancienne, voici ce qu'on peut y trouver.

Chéri et moi avons passé une nuit en ce lieu magique qui se situe au nord de la Loire, juste à la limite de la Bourgogne, le samedi 15 juin dernier. Ce sont les parents de Chéri qui nous ont offerts cette charmante escapade romantique au Noël précédent, merci Elyane et Daniel si vous passez par là! Ledit samedi, donc, nous nous sommes mis en route en fin d'après-midi pour rejoindre ce si joli château que je vous propose de découvrir dans cet article...

Bienvenue au Château de La Motte!

L'entrée du château, situé sur la commune de Noailly, dans la Loire...
L'entrée du château, situé sur la commune de Noailly, dans la Loire...
L'entrée du château, situé sur la commune de Noailly, dans la Loire...

L'entrée du château, situé sur la commune de Noailly, dans la Loire...

Le charmant Château de la Motte, de style néo-médiéval et datant du XVIIème siècle. Une fois que nous avons déposé nos valises dans notre chambre, nous sommes allés faire un petit tour dans l'immense parc de la propriété. Nous n'en avons d'ailleurs même pas fait le tour.
Le charmant Château de la Motte, de style néo-médiéval et datant du XVIIème siècle. Une fois que nous avons déposé nos valises dans notre chambre, nous sommes allés faire un petit tour dans l'immense parc de la propriété. Nous n'en avons d'ailleurs même pas fait le tour.
Le charmant Château de la Motte, de style néo-médiéval et datant du XVIIème siècle. Une fois que nous avons déposé nos valises dans notre chambre, nous sommes allés faire un petit tour dans l'immense parc de la propriété. Nous n'en avons d'ailleurs même pas fait le tour.
Le charmant Château de la Motte, de style néo-médiéval et datant du XVIIème siècle. Une fois que nous avons déposé nos valises dans notre chambre, nous sommes allés faire un petit tour dans l'immense parc de la propriété. Nous n'en avons d'ailleurs même pas fait le tour.
Le charmant Château de la Motte, de style néo-médiéval et datant du XVIIème siècle. Une fois que nous avons déposé nos valises dans notre chambre, nous sommes allés faire un petit tour dans l'immense parc de la propriété. Nous n'en avons d'ailleurs même pas fait le tour.
Le charmant Château de la Motte, de style néo-médiéval et datant du XVIIème siècle. Une fois que nous avons déposé nos valises dans notre chambre, nous sommes allés faire un petit tour dans l'immense parc de la propriété. Nous n'en avons d'ailleurs même pas fait le tour.
Le charmant Château de la Motte, de style néo-médiéval et datant du XVIIème siècle. Une fois que nous avons déposé nos valises dans notre chambre, nous sommes allés faire un petit tour dans l'immense parc de la propriété. Nous n'en avons d'ailleurs même pas fait le tour.
Le charmant Château de la Motte, de style néo-médiéval et datant du XVIIème siècle. Une fois que nous avons déposé nos valises dans notre chambre, nous sommes allés faire un petit tour dans l'immense parc de la propriété. Nous n'en avons d'ailleurs même pas fait le tour.
Le charmant Château de la Motte, de style néo-médiéval et datant du XVIIème siècle. Une fois que nous avons déposé nos valises dans notre chambre, nous sommes allés faire un petit tour dans l'immense parc de la propriété. Nous n'en avons d'ailleurs même pas fait le tour.
Le charmant Château de la Motte, de style néo-médiéval et datant du XVIIème siècle. Une fois que nous avons déposé nos valises dans notre chambre, nous sommes allés faire un petit tour dans l'immense parc de la propriété. Nous n'en avons d'ailleurs même pas fait le tour.
Le charmant Château de la Motte, de style néo-médiéval et datant du XVIIème siècle. Une fois que nous avons déposé nos valises dans notre chambre, nous sommes allés faire un petit tour dans l'immense parc de la propriété. Nous n'en avons d'ailleurs même pas fait le tour.

Le charmant Château de la Motte, de style néo-médiéval et datant du XVIIème siècle. Une fois que nous avons déposé nos valises dans notre chambre, nous sommes allés faire un petit tour dans l'immense parc de la propriété. Nous n'en avons d'ailleurs même pas fait le tour.

Notre si jolie chambre pour la nuit, avec son petit salon et ses grandes fenêtres... Si ma mémoire est bonne, nous avions la chambre "Marquise de Sévigné"...
Notre si jolie chambre pour la nuit, avec son petit salon et ses grandes fenêtres... Si ma mémoire est bonne, nous avions la chambre "Marquise de Sévigné"...
Notre si jolie chambre pour la nuit, avec son petit salon et ses grandes fenêtres... Si ma mémoire est bonne, nous avions la chambre "Marquise de Sévigné"...
Notre si jolie chambre pour la nuit, avec son petit salon et ses grandes fenêtres... Si ma mémoire est bonne, nous avions la chambre "Marquise de Sévigné"...
Notre si jolie chambre pour la nuit, avec son petit salon et ses grandes fenêtres... Si ma mémoire est bonne, nous avions la chambre "Marquise de Sévigné"...
Notre si jolie chambre pour la nuit, avec son petit salon et ses grandes fenêtres... Si ma mémoire est bonne, nous avions la chambre "Marquise de Sévigné"...
Notre si jolie chambre pour la nuit, avec son petit salon et ses grandes fenêtres... Si ma mémoire est bonne, nous avions la chambre "Marquise de Sévigné"...

Notre si jolie chambre pour la nuit, avec son petit salon et ses grandes fenêtres... Si ma mémoire est bonne, nous avions la chambre "Marquise de Sévigné"...

J'ai adoré le style ancien de l'intérieur du château, j'avais parfois l'impression que j'allais voir débouler Elizabeth Bennet (héroïne de l'un de mes romans préférés par l'auteure Jane Austen, écrit au 19ème siècle). Sur la photo ci-dessus, le petit-déjeuner qu'on a pris le dimanche matin...
J'ai adoré le style ancien de l'intérieur du château, j'avais parfois l'impression que j'allais voir débouler Elizabeth Bennet (héroïne de l'un de mes romans préférés par l'auteure Jane Austen, écrit au 19ème siècle). Sur la photo ci-dessus, le petit-déjeuner qu'on a pris le dimanche matin...
J'ai adoré le style ancien de l'intérieur du château, j'avais parfois l'impression que j'allais voir débouler Elizabeth Bennet (héroïne de l'un de mes romans préférés par l'auteure Jane Austen, écrit au 19ème siècle). Sur la photo ci-dessus, le petit-déjeuner qu'on a pris le dimanche matin...
J'ai adoré le style ancien de l'intérieur du château, j'avais parfois l'impression que j'allais voir débouler Elizabeth Bennet (héroïne de l'un de mes romans préférés par l'auteure Jane Austen, écrit au 19ème siècle). Sur la photo ci-dessus, le petit-déjeuner qu'on a pris le dimanche matin...
J'ai adoré le style ancien de l'intérieur du château, j'avais parfois l'impression que j'allais voir débouler Elizabeth Bennet (héroïne de l'un de mes romans préférés par l'auteure Jane Austen, écrit au 19ème siècle). Sur la photo ci-dessus, le petit-déjeuner qu'on a pris le dimanche matin...
J'ai adoré le style ancien de l'intérieur du château, j'avais parfois l'impression que j'allais voir débouler Elizabeth Bennet (héroïne de l'un de mes romans préférés par l'auteure Jane Austen, écrit au 19ème siècle). Sur la photo ci-dessus, le petit-déjeuner qu'on a pris le dimanche matin...
J'ai adoré le style ancien de l'intérieur du château, j'avais parfois l'impression que j'allais voir débouler Elizabeth Bennet (héroïne de l'un de mes romans préférés par l'auteure Jane Austen, écrit au 19ème siècle). Sur la photo ci-dessus, le petit-déjeuner qu'on a pris le dimanche matin...
J'ai adoré le style ancien de l'intérieur du château, j'avais parfois l'impression que j'allais voir débouler Elizabeth Bennet (héroïne de l'un de mes romans préférés par l'auteure Jane Austen, écrit au 19ème siècle). Sur la photo ci-dessus, le petit-déjeuner qu'on a pris le dimanche matin...
J'ai adoré le style ancien de l'intérieur du château, j'avais parfois l'impression que j'allais voir débouler Elizabeth Bennet (héroïne de l'un de mes romans préférés par l'auteure Jane Austen, écrit au 19ème siècle). Sur la photo ci-dessus, le petit-déjeuner qu'on a pris le dimanche matin...
J'ai adoré le style ancien de l'intérieur du château, j'avais parfois l'impression que j'allais voir débouler Elizabeth Bennet (héroïne de l'un de mes romans préférés par l'auteure Jane Austen, écrit au 19ème siècle). Sur la photo ci-dessus, le petit-déjeuner qu'on a pris le dimanche matin...
J'ai adoré le style ancien de l'intérieur du château, j'avais parfois l'impression que j'allais voir débouler Elizabeth Bennet (héroïne de l'un de mes romans préférés par l'auteure Jane Austen, écrit au 19ème siècle). Sur la photo ci-dessus, le petit-déjeuner qu'on a pris le dimanche matin...

J'ai adoré le style ancien de l'intérieur du château, j'avais parfois l'impression que j'allais voir débouler Elizabeth Bennet (héroïne de l'un de mes romans préférés par l'auteure Jane Austen, écrit au 19ème siècle). Sur la photo ci-dessus, le petit-déjeuner qu'on a pris le dimanche matin...

Le samedi soir, nous avons dîné dans la grande salle à manger avec un autre couple qui passait, lui aussi, la nuit dans le château. Un peu plus âgés que nous, ils venaient d'un village des environs de Clermont-Ferrand. Nous avons beaucoup discuté avec eux et avons quitté la table très tard dans la soirée. C'est ce que j'aime avec les chambres d'hôtes, on rencontre des gens de tous horizons, qui viennent d'un peu partout, et c'est toujours très enrichissant d'échanger avec eux. C'était notre quatrième chambre d'hôtes et nous retrouvions encore une fois cet esprit de convivialité si caractéristique de ce type d'hébergement... 

Au menu, je me souviens qu'on a eu de la terrine faite maison en entrée et du saumon en plat principal, mais je ne me souviens plus du tout du dessert qui a été servi, oups! Nos hôtes étant un couple de Suédois (d'où les "contrées très lointaines" évoquées dans l'introduction de cet article), c'était presque une obligation d'avoir du saumon pendant le repas...

Le lendemain matin, après notre petit-déjeuner et après avoir pris congé des maîtres des lieux, nous avons décidé d'aller faire un petit tour à La Bénisson-Dieu, joli petit village se trouvant à environ quatre kilomètres de Noailly. En fait, nous y sommes surtout allés pour visiter sa si jolie abbaye cistercienne bâtie au XII ème siècle qui se remarque d'emblée par ses superbes couleurs. Son toit comme son clocher est polychrome, couvert de tuiles vernissées. C'est une incitation immédiate à la visite de ce vénérable monument classé aux Monuments Historiques depuis 1840...

C'est en septembre 1138 qu'Albéric, disciple du célèbre moine Bernard de Clairvaux, a fondé ce monastère cistercien, une construction typique de la période de transition entre art roman et art gothique et qui fut achevée en 1240. Mais ce n'est seulement qu'en 1460 que l'abbé Pierre de la Fin fit recouvrir la toiture de ces magnifiques tuiles vernissées...
C'est en septembre 1138 qu'Albéric, disciple du célèbre moine Bernard de Clairvaux, a fondé ce monastère cistercien, une construction typique de la période de transition entre art roman et art gothique et qui fut achevée en 1240. Mais ce n'est seulement qu'en 1460 que l'abbé Pierre de la Fin fit recouvrir la toiture de ces magnifiques tuiles vernissées...
C'est en septembre 1138 qu'Albéric, disciple du célèbre moine Bernard de Clairvaux, a fondé ce monastère cistercien, une construction typique de la période de transition entre art roman et art gothique et qui fut achevée en 1240. Mais ce n'est seulement qu'en 1460 que l'abbé Pierre de la Fin fit recouvrir la toiture de ces magnifiques tuiles vernissées...
C'est en septembre 1138 qu'Albéric, disciple du célèbre moine Bernard de Clairvaux, a fondé ce monastère cistercien, une construction typique de la période de transition entre art roman et art gothique et qui fut achevée en 1240. Mais ce n'est seulement qu'en 1460 que l'abbé Pierre de la Fin fit recouvrir la toiture de ces magnifiques tuiles vernissées...
C'est en septembre 1138 qu'Albéric, disciple du célèbre moine Bernard de Clairvaux, a fondé ce monastère cistercien, une construction typique de la période de transition entre art roman et art gothique et qui fut achevée en 1240. Mais ce n'est seulement qu'en 1460 que l'abbé Pierre de la Fin fit recouvrir la toiture de ces magnifiques tuiles vernissées...
C'est en septembre 1138 qu'Albéric, disciple du célèbre moine Bernard de Clairvaux, a fondé ce monastère cistercien, une construction typique de la période de transition entre art roman et art gothique et qui fut achevée en 1240. Mais ce n'est seulement qu'en 1460 que l'abbé Pierre de la Fin fit recouvrir la toiture de ces magnifiques tuiles vernissées...
C'est en septembre 1138 qu'Albéric, disciple du célèbre moine Bernard de Clairvaux, a fondé ce monastère cistercien, une construction typique de la période de transition entre art roman et art gothique et qui fut achevée en 1240. Mais ce n'est seulement qu'en 1460 que l'abbé Pierre de la Fin fit recouvrir la toiture de ces magnifiques tuiles vernissées...
C'est en septembre 1138 qu'Albéric, disciple du célèbre moine Bernard de Clairvaux, a fondé ce monastère cistercien, une construction typique de la période de transition entre art roman et art gothique et qui fut achevée en 1240. Mais ce n'est seulement qu'en 1460 que l'abbé Pierre de la Fin fit recouvrir la toiture de ces magnifiques tuiles vernissées...
C'est en septembre 1138 qu'Albéric, disciple du célèbre moine Bernard de Clairvaux, a fondé ce monastère cistercien, une construction typique de la période de transition entre art roman et art gothique et qui fut achevée en 1240. Mais ce n'est seulement qu'en 1460 que l'abbé Pierre de la Fin fit recouvrir la toiture de ces magnifiques tuiles vernissées...
C'est en septembre 1138 qu'Albéric, disciple du célèbre moine Bernard de Clairvaux, a fondé ce monastère cistercien, une construction typique de la période de transition entre art roman et art gothique et qui fut achevée en 1240. Mais ce n'est seulement qu'en 1460 que l'abbé Pierre de la Fin fit recouvrir la toiture de ces magnifiques tuiles vernissées...
C'est en septembre 1138 qu'Albéric, disciple du célèbre moine Bernard de Clairvaux, a fondé ce monastère cistercien, une construction typique de la période de transition entre art roman et art gothique et qui fut achevée en 1240. Mais ce n'est seulement qu'en 1460 que l'abbé Pierre de la Fin fit recouvrir la toiture de ces magnifiques tuiles vernissées...
C'est en septembre 1138 qu'Albéric, disciple du célèbre moine Bernard de Clairvaux, a fondé ce monastère cistercien, une construction typique de la période de transition entre art roman et art gothique et qui fut achevée en 1240. Mais ce n'est seulement qu'en 1460 que l'abbé Pierre de la Fin fit recouvrir la toiture de ces magnifiques tuiles vernissées...
C'est en septembre 1138 qu'Albéric, disciple du célèbre moine Bernard de Clairvaux, a fondé ce monastère cistercien, une construction typique de la période de transition entre art roman et art gothique et qui fut achevée en 1240. Mais ce n'est seulement qu'en 1460 que l'abbé Pierre de la Fin fit recouvrir la toiture de ces magnifiques tuiles vernissées...
C'est en septembre 1138 qu'Albéric, disciple du célèbre moine Bernard de Clairvaux, a fondé ce monastère cistercien, une construction typique de la période de transition entre art roman et art gothique et qui fut achevée en 1240. Mais ce n'est seulement qu'en 1460 que l'abbé Pierre de la Fin fit recouvrir la toiture de ces magnifiques tuiles vernissées...
C'est en septembre 1138 qu'Albéric, disciple du célèbre moine Bernard de Clairvaux, a fondé ce monastère cistercien, une construction typique de la période de transition entre art roman et art gothique et qui fut achevée en 1240. Mais ce n'est seulement qu'en 1460 que l'abbé Pierre de la Fin fit recouvrir la toiture de ces magnifiques tuiles vernissées...

C'est en septembre 1138 qu'Albéric, disciple du célèbre moine Bernard de Clairvaux, a fondé ce monastère cistercien, une construction typique de la période de transition entre art roman et art gothique et qui fut achevée en 1240. Mais ce n'est seulement qu'en 1460 que l'abbé Pierre de la Fin fit recouvrir la toiture de ces magnifiques tuiles vernissées...

Après cela, nous sommes tranquillement rentrés chez nous, à environ une heure de là. Nous ne sommes pas restés très longtemps dans le nord de la Loire, moins de 24 heures en fait, mais cette escapade nous aura tout de même permis de changer d'air, de nous ressourcer loin de la routine quotidienne. Et tout ça dans un cadre magnifique! Je n'avais jamais dormi dans un vrai château de ma vie et ça a été une très belle expérience. Les châtelains étaient absolument charmants, nous avons eu l'occasion d'échanger avec eux sur leur pays... Une belle expérience à renouveler!

A très bientôt!

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article