Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue au Prieuré de Pommiers dans la Loire!

Aujourd'hui, je vous emmène en visite au coeur de la plaine du Forez, dans laquelle j'ai la chance de vivre depuis plus de cinq ans maintenant, avec Chéri.

Pour info, cette plaine s'étend au centre du département de la Loire, sur 760 kilomètres carrés pour une altitude se situant entre 350 et 400 mètres. Elle est traversée du sud au nord par le plus long fleuve de France, à savoir la Loire (sur les bords desquels nous avons la chance de vivre, c'est trop agréable!). Elle est bordée par les monts du Lyonnais (surnommés les Montagnes du Matin) à l'est et par les monts du Forez (surnommés les Montagnes du Soir) à l'ouest. Au sud, ce sont les Gorges de la Loire qui délimitent cette zone, et enfin, c'est le Seuil de Neulise qui clôt le tout au nord.

Ce vaste espace compte des villes plus ou moins importantes comme Feurs, Montbrison (l'une des deux sous-préfectures du département ligérien) ou encore Saint-Just Saint-Rambert, mais c'est bel et bien à Pommiers-en-Forez que je vous invite pour cette petite escapade! En route!

Le Prieuré de Pommiers, vu de l'extérieur...

Le Prieuré de Pommiers, vu de l'extérieur...

Edifié autour d'un très joli prieuré bénédictin, le charmant village moyenâgeux de Pommiers représente tout ce que j'aime: maisons anciennes, portes fortifiées en vieilles pierres, petites ruelles si pittoresques, église de style roman (je préfère de loin l'architecture romane à la gothique) et prieuré aux mille ans d'histoire. 

Nous y sommes entrés par La Porte des Moines (seconde photo ci-dessous). Au 14ème siècle, en effet, durant la guerre de Cent ans, le village s'entoure d'un rempart ouvrant par une seule porte fortifiée à l'est, la Porte du Pavé. Toutefois, ce n'est qu'au 16ème siècle que cette Porte des Moine est construite. Elle ouvrait dans la clôture monastique et ses communs.

Petite balade dans le petit bourg de Pommiers-en-Forez. Très rapidement fait puisqu'il est assez petit, mais très pittoresque tout de même!
Petite balade dans le petit bourg de Pommiers-en-Forez. Très rapidement fait puisqu'il est assez petit, mais très pittoresque tout de même!
Petite balade dans le petit bourg de Pommiers-en-Forez. Très rapidement fait puisqu'il est assez petit, mais très pittoresque tout de même!
Petite balade dans le petit bourg de Pommiers-en-Forez. Très rapidement fait puisqu'il est assez petit, mais très pittoresque tout de même!
Petite balade dans le petit bourg de Pommiers-en-Forez. Très rapidement fait puisqu'il est assez petit, mais très pittoresque tout de même!
Petite balade dans le petit bourg de Pommiers-en-Forez. Très rapidement fait puisqu'il est assez petit, mais très pittoresque tout de même!
Petite balade dans le petit bourg de Pommiers-en-Forez. Très rapidement fait puisqu'il est assez petit, mais très pittoresque tout de même!
Petite balade dans le petit bourg de Pommiers-en-Forez. Très rapidement fait puisqu'il est assez petit, mais très pittoresque tout de même!
Petite balade dans le petit bourg de Pommiers-en-Forez. Très rapidement fait puisqu'il est assez petit, mais très pittoresque tout de même!
Petite balade dans le petit bourg de Pommiers-en-Forez. Très rapidement fait puisqu'il est assez petit, mais très pittoresque tout de même!
Petite balade dans le petit bourg de Pommiers-en-Forez. Très rapidement fait puisqu'il est assez petit, mais très pittoresque tout de même!

Petite balade dans le petit bourg de Pommiers-en-Forez. Très rapidement fait puisqu'il est assez petit, mais très pittoresque tout de même!

Après ce petit tour dans le village de Pommiers, nous nous sommes rendus au prieuré pour le visiter. Bon, je vais essayer de ne pas trop vous noyer sous les détails historiques de ce bâtiment, mais je vais quand même préciser deux ou trois choses avant de vous emmener à la découverte de ce lieu...

Je vais d'abord vous emmener dans les sous-sols, qui correspondent en fait au lieu d'habitation des premiers moines! Et oui, il se trouve qu'en l'an 825, des Frères Bénédictins sont venus à Pommiers et ont décidé d'y rester! Ils ont donc bâti un premier prieuré (qu'on appelle primitif ou médiéval), aménagé à flanc de colline. Son niveau est alors de trois ou quatre mètres inférieurs au sol actuel! En 960, le prieuré est placé sous la protection de la puissante abbaye de Cluny.

Plus tard, avec la fortification du village (que j'ai évoquée précédemment) aux 14ème et 15ème siècle, le bâtiment est rehaussé d'un étage et doté de trois tours imposantes. Le prieuré médiéval devient, de ce fait, le nouveau sous-sol et est utilisé comme espace de stockage.

Le sous-sol du monastère, qui est en fait le prieuré originel, ou primitif...
Le sous-sol du monastère, qui est en fait le prieuré originel, ou primitif...
Le sous-sol du monastère, qui est en fait le prieuré originel, ou primitif...
Le sous-sol du monastère, qui est en fait le prieuré originel, ou primitif...
Le sous-sol du monastère, qui est en fait le prieuré originel, ou primitif...
Le sous-sol du monastère, qui est en fait le prieuré originel, ou primitif...

Le sous-sol du monastère, qui est en fait le prieuré originel, ou primitif...

Le bâtiment se modernise aux 17ème et 18ème siècles, sous l'influence de Cluny. Boiseries, cheminées, escalier monumental et combles font leur apparition et témoignent de l'architecture classique. En 1789, avec la Révolution, les moines sont chassés de leur prieuré qui est confisqué et vendu comme bien national. Fait remarquable, il ne sera pas détruit à cette époque-là, comme tant d'autres édifices religieux.

Et enfin, le Département de la Loire rachète le bâtiment en 1990 et effectue, depuis, de nombreux travaux de restauration pour valoriser ce patrimoine exceptionnel.

Le cloître! Je ne sais pas pourquoi, mais j'adore visiter des cloîtres! Why? Je trouve que ce sont des endroits qui dégagent quelque chose d'apaisant et de reposant. Coeur du monastère, le cloître symbolise la vie des moines à l'écart du monde. Ouvert sur le ciel, il est propice la spiritualité, la méditation et la lecture. Celui de Pommiers abrite un puits en son centre. Sa datation reste imprécise: entre la fin du 16ème siècle et le début du 18ème siècle. Son style évoque la période classique par sa sobriété et son ampleur.
Le cloître! Je ne sais pas pourquoi, mais j'adore visiter des cloîtres! Why? Je trouve que ce sont des endroits qui dégagent quelque chose d'apaisant et de reposant. Coeur du monastère, le cloître symbolise la vie des moines à l'écart du monde. Ouvert sur le ciel, il est propice la spiritualité, la méditation et la lecture. Celui de Pommiers abrite un puits en son centre. Sa datation reste imprécise: entre la fin du 16ème siècle et le début du 18ème siècle. Son style évoque la période classique par sa sobriété et son ampleur.
Le cloître! Je ne sais pas pourquoi, mais j'adore visiter des cloîtres! Why? Je trouve que ce sont des endroits qui dégagent quelque chose d'apaisant et de reposant. Coeur du monastère, le cloître symbolise la vie des moines à l'écart du monde. Ouvert sur le ciel, il est propice la spiritualité, la méditation et la lecture. Celui de Pommiers abrite un puits en son centre. Sa datation reste imprécise: entre la fin du 16ème siècle et le début du 18ème siècle. Son style évoque la période classique par sa sobriété et son ampleur.
Le cloître! Je ne sais pas pourquoi, mais j'adore visiter des cloîtres! Why? Je trouve que ce sont des endroits qui dégagent quelque chose d'apaisant et de reposant. Coeur du monastère, le cloître symbolise la vie des moines à l'écart du monde. Ouvert sur le ciel, il est propice la spiritualité, la méditation et la lecture. Celui de Pommiers abrite un puits en son centre. Sa datation reste imprécise: entre la fin du 16ème siècle et le début du 18ème siècle. Son style évoque la période classique par sa sobriété et son ampleur.
Le cloître! Je ne sais pas pourquoi, mais j'adore visiter des cloîtres! Why? Je trouve que ce sont des endroits qui dégagent quelque chose d'apaisant et de reposant. Coeur du monastère, le cloître symbolise la vie des moines à l'écart du monde. Ouvert sur le ciel, il est propice la spiritualité, la méditation et la lecture. Celui de Pommiers abrite un puits en son centre. Sa datation reste imprécise: entre la fin du 16ème siècle et le début du 18ème siècle. Son style évoque la période classique par sa sobriété et son ampleur.
Le cloître! Je ne sais pas pourquoi, mais j'adore visiter des cloîtres! Why? Je trouve que ce sont des endroits qui dégagent quelque chose d'apaisant et de reposant. Coeur du monastère, le cloître symbolise la vie des moines à l'écart du monde. Ouvert sur le ciel, il est propice la spiritualité, la méditation et la lecture. Celui de Pommiers abrite un puits en son centre. Sa datation reste imprécise: entre la fin du 16ème siècle et le début du 18ème siècle. Son style évoque la période classique par sa sobriété et son ampleur.

Le cloître! Je ne sais pas pourquoi, mais j'adore visiter des cloîtres! Why? Je trouve que ce sont des endroits qui dégagent quelque chose d'apaisant et de reposant. Coeur du monastère, le cloître symbolise la vie des moines à l'écart du monde. Ouvert sur le ciel, il est propice la spiritualité, la méditation et la lecture. Celui de Pommiers abrite un puits en son centre. Sa datation reste imprécise: entre la fin du 16ème siècle et le début du 18ème siècle. Son style évoque la période classique par sa sobriété et son ampleur.

Dans le Salon Rouge... Cette pièce a eu différents usages. Elle a d'abord servi de bureau au prieur commendataire (le responsable du monastère) au 17ème siècle. Après 1680, les moines retrouvent l'usage de la pièce. Elle présente le décor traditionnel d'une bibliothèque du 18ème siècle, avec ses lambris en chêne ciré et sa cheminée décorée en gypse et granite.
Dans le Salon Rouge... Cette pièce a eu différents usages. Elle a d'abord servi de bureau au prieur commendataire (le responsable du monastère) au 17ème siècle. Après 1680, les moines retrouvent l'usage de la pièce. Elle présente le décor traditionnel d'une bibliothèque du 18ème siècle, avec ses lambris en chêne ciré et sa cheminée décorée en gypse et granite.

Dans le Salon Rouge... Cette pièce a eu différents usages. Elle a d'abord servi de bureau au prieur commendataire (le responsable du monastère) au 17ème siècle. Après 1680, les moines retrouvent l'usage de la pièce. Elle présente le décor traditionnel d'une bibliothèque du 18ème siècle, avec ses lambris en chêne ciré et sa cheminée décorée en gypse et granite.

Les salons du prieuré...
Les salons du prieuré...
Les salons du prieuré...
Les salons du prieuré...

Les salons du prieuré...

Après avoir gravi les quelques marches d'un escalier monumental fait en pierre et bâti au 17ème siècle, nous arrivons dans les couloirs abritant les cellules des moines. Après en avoir visité une, nous terminons la visite avec la salle capitulaire.
Après avoir gravi les quelques marches d'un escalier monumental fait en pierre et bâti au 17ème siècle, nous arrivons dans les couloirs abritant les cellules des moines. Après en avoir visité une, nous terminons la visite avec la salle capitulaire.
Après avoir gravi les quelques marches d'un escalier monumental fait en pierre et bâti au 17ème siècle, nous arrivons dans les couloirs abritant les cellules des moines. Après en avoir visité une, nous terminons la visite avec la salle capitulaire.
Après avoir gravi les quelques marches d'un escalier monumental fait en pierre et bâti au 17ème siècle, nous arrivons dans les couloirs abritant les cellules des moines. Après en avoir visité une, nous terminons la visite avec la salle capitulaire.
Après avoir gravi les quelques marches d'un escalier monumental fait en pierre et bâti au 17ème siècle, nous arrivons dans les couloirs abritant les cellules des moines. Après en avoir visité une, nous terminons la visite avec la salle capitulaire.
Après avoir gravi les quelques marches d'un escalier monumental fait en pierre et bâti au 17ème siècle, nous arrivons dans les couloirs abritant les cellules des moines. Après en avoir visité une, nous terminons la visite avec la salle capitulaire.
Après avoir gravi les quelques marches d'un escalier monumental fait en pierre et bâti au 17ème siècle, nous arrivons dans les couloirs abritant les cellules des moines. Après en avoir visité une, nous terminons la visite avec la salle capitulaire.

Après avoir gravi les quelques marches d'un escalier monumental fait en pierre et bâti au 17ème siècle, nous arrivons dans les couloirs abritant les cellules des moines. Après en avoir visité une, nous terminons la visite avec la salle capitulaire.

Après avoir terminé notre visite, nous sommes allés visiter l'église Saint-Pierre et Saint-Paul, adossée au prieuré. Abandonnée par les moines en 1792, elle devient église paroissiale en 1821. Très homogènes, le chevet, le transept ainsi que la nef, reflètent dans leur sobriété la tradition monastique romane.

L'église Saint-Pierre et Saint-Paul...
L'église Saint-Pierre et Saint-Paul...
L'église Saint-Pierre et Saint-Paul...
L'église Saint-Pierre et Saint-Paul...
L'église Saint-Pierre et Saint-Paul...
L'église Saint-Pierre et Saint-Paul...
L'église Saint-Pierre et Saint-Paul...
L'église Saint-Pierre et Saint-Paul...

L'église Saint-Pierre et Saint-Paul...

Enfin, nous avons quitté Pommiers en passant à côté du pont de la Valla, édifié au 15ème siècle, et qui enjambe un bras de l'Aix, rivière qui descend des Monts du Forez. En ce lieu, on raconte que le prieur de Pommiers, seigneur ecclésiastique qui avait droit de justice, remettait les condamnés au Comte du Forez...

Le Pont de la Valla et le prieuré de Pommiers en arrière-plan...

Le Pont de la Valla et le prieuré de Pommiers en arrière-plan...

D'illustres hôtes sont venus séjourner au prieuré de Pommiers. Parmi eux, en 1452, le roi Charles VII, puis, à deux reprises, le roi François 1er. Donc si vous voulez marcher sur les traces de ces célèbres souverains, n'hésitez pas à aller faire un petit tour du côté de Pommiers-en-Forez!

Plus sérieusement, on a beaucoup aimé la visite de cette imposante abbaye qui raconte pas moins de 1000 ans d'histoire et d'architecture. Nous avons fait la visite libre et je le regrette, d'une certaine façon, car on ne peut visiter les magnifiques charpentes en chêne des 15ème et 18ème siècles que lors des visites guidées... Je ne peux donc que recommander la découverte de ce riche patrimoine. A vous de jouer! 

A très bientôt!

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article