Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Virée à Lille, la magnifique Capitale des Flandres!

Fin juin dernier, je suis allée rendre visite à mes parents et ma famille du côté maternel qui vivent dans le nord de la France, sur la Côte d'Opale. J'y suis restée trois semaines et pendant mon séjour là-bas, ma maman et moi-même sommes allées rendre visite à des amis à elle qui vivent non loin de Lille. C'était l'occasion ou jamais d'enfin découvrir celle qui est surnommée "La Capitale des Flandres", la Flandre française consistant en la moitié supérieure du département du Nord, incluant donc des villes comme Dunkerque, Roubaix, Tourcoing, Armentières, Douai et bien sûr, la métropole lilloise...

Lille est classée Ville d'Art et d'Histoire depuis 2004 et cela ne m'étonne pas du tout, au vu de ses jolies rues aux façades colorées et sculptées au coeur du centre historique, mais aussi de ses nombreux monuments aux styles différents, témoignant de ses influences historiques successives. En arpentant ses artères, j'ai senti que Lille est une cité dynamique, vivante et extrêmement riche en terme de culture, d'histoire et de gastronomie. En fait, elle m'a rappelé la ville de Lyon, où j'ai passé la majeure partie de ma vie, avant de déménager dans la Loire il y a presque six ans...

Aujourd'hui, donc, je vous emmène en vadrouille au coeur de la cité lilloise et notre premier arrêt va s'effectuer directement au restaurant! Car oui, nous sommes arrivés à l'heure du déjeuner et avons décidé d'aller manger dans un établissement qui se trouve être une véritable institution dans le quartier du Vieux-Lille: j'ai nommé l'estaminet Au Vieux de la Vieille!   

Au Vieux de la Vieille à Lille...
Au Vieux de la Vieille à Lille...
Au Vieux de la Vieille à Lille...
Au Vieux de la Vieille à Lille...
Au Vieux de la Vieille à Lille...
Au Vieux de la Vieille à Lille...
Au Vieux de la Vieille à Lille...
Au Vieux de la Vieille à Lille...
Au Vieux de la Vieille à Lille...
Au Vieux de la Vieille à Lille...
Au Vieux de la Vieille à Lille...
Au Vieux de la Vieille à Lille...

Au Vieux de la Vieille à Lille...

Le terme "Estaminet" désigne les tavernes, auberges et brasseries typiques du Nord, qui reprennent en décoration des ustensiles anciens et des décorations typiques et rustiques (le plus souvent en bois). On y trouve les plats traditionnels de la région et ces établissements font partie du patrimoine culturel des pays septentrionaux de l'Europe.

Cette définition caractérise à merveille ce charmant restaurant où nous avons mangé. J'ai adoré son décor champêtre et pittoresque à souhait, avec ses brocs suspendus au plafond, sa vieille horloge, ses cadres avec des photos anciennes, le mobilier en bois usé par le temps, les bougies déposées sur chaque table, etc... Mais ce qui m'a vraiment interpelée, c'est tout ce houblon séché accroché aux murs! Petit rappel pour ne pas oublier qu'on est bien au pays de la bière, hi hi! Quoi qu'il en soit, il y a clairement une âme, une atmosphère particulière qui se dégage de ce lieu si spécial et chaleureux.

Quant à la nourriture, OMG, c'était un régal! Maman et moi avons commandé un délicieux Welsh aux Maroilles (dernière photo ci-dessus):

- Le Welsh est le plat incontournable du Nord et de la Côte d'Opale. D'origine galloise, il est typiquement servi dans les estaminets et est désormais bien ancré dans la culture régionale. Il s'agit d'une grande tranche de pain de mie grillée que l'on recouvre de jambon et sur lesquels on verse un mélange de bière, de fromage et de moutarde. En résumé, une sorte de croque-monsieur que l'on mange dans un plat...

- Le Maroilles est LE fromage typique du Nord, popularisé par Dany Boon dans son film "Bienvenue chez les Ch'tis", sorti en salles en 2008. Il est formé à partir de lait de vache cru ou pasteurisé et se distingue par sa croûte orangée. Celui qui est surnommé "le plus fin des fromages forts" a une odeur assez... prenante et une saveur corsée! 

En bref, je ne peux que recommander ce charmant restaurant où l'on mange bien et où le service est impeccable et courtois, le tout dans un décor rustique et pittoresque à souhait. Une belle découverte!

Après avoir terminé nos plats (on avait décidé de prendre un dessert en ville), nous avons réglé la note et nous nous sommes rendus à environ 200 mètres du restaurant, à la cathédrale Notre-Dame de la Treille...

La cathédrale Notre-Dame de la Treille à Lille...
La cathédrale Notre-Dame de la Treille à Lille...
La cathédrale Notre-Dame de la Treille à Lille...
La cathédrale Notre-Dame de la Treille à Lille...
La cathédrale Notre-Dame de la Treille à Lille...
La cathédrale Notre-Dame de la Treille à Lille...
La cathédrale Notre-Dame de la Treille à Lille...
La cathédrale Notre-Dame de la Treille à Lille...
La cathédrale Notre-Dame de la Treille à Lille...
La cathédrale Notre-Dame de la Treille à Lille...
La cathédrale Notre-Dame de la Treille à Lille...
La cathédrale Notre-Dame de la Treille à Lille...
La cathédrale Notre-Dame de la Treille à Lille...
La cathédrale Notre-Dame de la Treille à Lille...
La cathédrale Notre-Dame de la Treille à Lille...
La cathédrale Notre-Dame de la Treille à Lille...
La cathédrale Notre-Dame de la Treille à Lille...
La cathédrale Notre-Dame de la Treille à Lille...

La cathédrale Notre-Dame de la Treille à Lille...

Je dois avouer que l'extérieur de l'édifice ne m'inspirait pas trop, avec cette façade très "art contemporain" inaugurée en 1999. Mais lorsque je suis rentrée à l'intérieur.... WOW! J'étais littéralement subjuguée par la grandeur et la clarté de cette cathédrale néo-gothique. Je ne suis pas très fan de tout ce qui touche à l'architecture gothique (j'aime plutôt l'art roman), mais là, les amis, je suis restée sans voix tellement j'étais émerveillée par ces immenses colonnes, ces voûtes monumentales, ce splendide autel central en bronze doré recouvert d'émaux rouges, etc... En fait, j'ai ressenti la même émotion que lorsque je suis rentrée dans la Sagrada Familia de Barcelone pour la première fois. C'est difficile à traduire avec des mots, mais ce serait, en gros, d'avoir le coeur qui se soulève face à la splendeur et la grandeur des lieux...  

Je ne peux que vous recommander la visite de cette cathédrale, avec toutes ces magnifiques chapelles bordant un grand déambulatoire, lui-même bordant le choeur de l'édifice. Chacune de ces sept chapelles abritant d'autres magnifiques autels, mais aussi une "piéta" (photo sur laquelle on voit un corps allongé en cire blanche, sur un rond en bois) réalisée par Werther GASPERINI en 2017. 

Sur une des photos ci-dessus, vous pouvez également voir une version moderne de la statue de Notre-Dame de la Treille, l'ancienne ayant été volée en 1959 et à laquelle on prête de nombreux faits miraculeux. Je n'ai pas pu mettre des photos de toutes les chapelles, sinon cet article serait beaucoup trop long, mais chacune d'entre elles était une pure merveille...

Après la visite de la cathédrale, nous nous sommes dirigés vers le coeur historique, et plus précisément vers la célèbre Grand'Place, le centre névralgique de la cité lilloise...

La Grand'Place de Lille...
La Grand'Place de Lille...
La Grand'Place de Lille...
La Grand'Place de Lille...
La Grand'Place de Lille...
La Grand'Place de Lille...
La Grand'Place de Lille...
La Grand'Place de Lille...
La Grand'Place de Lille...
La Grand'Place de Lille...
La Grand'Place de Lille...
La Grand'Place de Lille...
La Grand'Place de Lille...

La Grand'Place de Lille...

Cette place, qui est le rendez-vous préféré de tous les Lillois (un peu comme la place Bellecour à Lyon), est également nommée La place du Général de Gaulle, car ce dernier est né à Lille en 1890.

On y trouve la célèbre Colonne de la Déesse, qui fait environ 18 mètres de hauteur, et qui commémore le siège autrichien de 1792 et érigé en 1845 au centre de la place. Ce monument rend hommage au courage et à la ténacité des Lillois face à l'ennemi.

On y remarque également le siège du très renommé journal quotidien La Voix du Nord, qui est LE journal d'information régional. Il se trouve dans un bâtiment datant de 1936 à huit étages présentant une architecture typiquement flamande avec son toit à pas-de-moineau. La façade est surmontée d'une statue dorée des Trois Grâces représentant les anciennes provinces des Flandres, de l'Artois et du Hainaut. J'ai beaucoup aimé l'affiche sur laquelle on pouvait lire: "Sortir des sentiers battus est toujours possible, le Nord est là". Et c'est vrai, peu de gens ma région pensent à ce formidable coin de France pour leurs vacances, ce qui est fort dommage car il y a tellement de choses à y faire! Ils veulent toujours partir dans le Sud et ne s'aventurent jamais au-delà de Paris. What a shame!

Mais le plus somptueux des bâtiments de cette place reste sans conteste celui de la Vieille Bourse de Lille (celui qui a la façade rouge et or sur les photos ci-dessus, et que j'ai pris en plan rapproché). De style renaissance Flamande, il fut conçu par l'architecte Julien Destrée en 1652.

Nous nous sommes arrêtés à la pâtisserie "Aux Merveilleux de Fred", qui est une adresse bien connue de tous les Lillois, et qui se spécialise dans l'élaboration du fameux Merveilleux, gâteau traditionnel du Nord de la France fait de meringue enrobée de crème fouettée, puis roulée dans des copeaux de chocolat noir, pour la recette typique. Cependant, Frédéric Vaucamps propose également diverses déclinaisons de cette délicieuse gourmandise depuis quelques années dans ses différentes boutiques lilloises, dont l'une est située sur la Grand'Place, en partenariat avec les cafés Méo.

C'est donc là, en terrasse, que nous nous sommes installés pour déguster nos gâteaux. J'ai choisi celui qui est baptisé l'Incroyable, composé d'une meringue, de crème fouettée au spéculoos et enrobé de copeaux de chocolat blanc. Miam!!! Un régal, certes, mais bonjour les calories!

Heureusement, après ça, nous avons marché un peu pour aller voir la statue du P'tit Quinquin...

La statue du P'tit Quinquin à Lille...
La statue du P'tit Quinquin à Lille...
La statue du P'tit Quinquin à Lille...

La statue du P'tit Quinquin à Lille...

P'tit Quinquin signifie "petit enfant" en patois du Nord.

Cette statue rend hommage à la Chanson pour dormir ("L'canchon dormoire", en patois) composée par Alexandre Desrousseaux (dont on voit le buste au sommet de la colonne) en 1853 et qui conte l'histoire d'une dentellière s'évertuant à faire dormir son bébé. Plus qu'une berceuse, cette chanson illustre la vie intime des ouvrières dans ce Nord du 19ème siècle. Bien ancrée dans la culture ch'timi, la figure du P'tit Quinquin est emblématique du Nord et est merveilleusement représentée dans la mini-série du même nom réalisée par le célèbre réalisateur nordiste Bruno Dumont (j'ai eu l'occasion de voir quelques extraits sur la chaîne ARTE, et j'ai adoré).

Après avoir vu la statue, nous sommes allés faire un dernier petit tour dans les rues du Vieux Lille, en passant devant l'opéra ainsi que la Chambre de Commerce et son magnifique beffroi. Un de mes regrets restera de n'avoir pas pu monter à son sommet (nous étions lundi et c'est fermé ce jour-là). Dans la rue de la Monnaie, nous sommes passés devant la fabrique des Merveilleux de Fred où j'ai pris quelques photos et puis, nous sommes rentrés.

Le Vieux-Lille...
Le Vieux-Lille...
Le Vieux-Lille...
Le Vieux-Lille...
Le Vieux-Lille...
Le Vieux-Lille...
Le Vieux-Lille...
Le Vieux-Lille...
Le Vieux-Lille...
Le Vieux-Lille...
Le Vieux-Lille...
Le Vieux-Lille...
Le Vieux-Lille...
Le Vieux-Lille...
Le Vieux-Lille...
Le Vieux-Lille...

Le Vieux-Lille...

Je suis bien consciente de ne pas présenter une liste exhaustive de tout ce qu'il y a à faire ou à voir à Lille, loin de là. Disons que ce n'était qu'une première approche et que je suis bien décidée à y retourner un jour pour approfondir ma connaissance des richesses du patrimoine de la Capitale des Flandres. One day...

A très bientôt pour de nouvelles aventures!

Virée à Lille, la magnifique Capitale des Flandres!

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article